Je vous propose maintenant de découvrir notre travail ; les démarches que nous avons fait pour l’obtenir (en seulement quatre jours) et les particularités de notre quotidien au sein d’une roadhouse dans le bush australien.

Chap 2 – Le travail

Travailler était la principale raison de venir en Australie. Travailler et économiser. Une amie a fait cette expérience en 2017 au sein d’une roadhouse dans le désert et m’a convaincu de tenter également l’aventure. Ce type de site a pour caractéristique d’être très isolé et d’avoir une offre diversifiée, comme « une oasis dans le désert ». Le côté isolé permet de réduire les dépenses et accessoirement d’apprendre à faire, avec beaucoup moins que d’habitude… oubliez le ciné, les restos, le théâtre, le shopping et le croissant du dimanche matin…

Première étape : CV et lettre de motivation en anglais

Nous l’avions fait avant notre départ (merci pour les précieux conseils et la relecture de Fatou et d’Hélène). Le format du CV doit être plus détaillé qu’en France et peut se présenter sous plusieurs pages. La lettre de motivation est également sous un autre format et nous avions fait une lettre commune pour nos deux candidatures. Comme un lot qui se complète bien…

Deuxième étape : Candidater en Australie

Pour cela, nous avons attendu d’être sur place, en Australie. Nous avons commencé par regarder les offres en ligne depuis Sydney. Sur certains sites il est possible de voir combien de personnes ont déjà vu l’offre et combien ont déjà postulé. Cela m’a légèrement angoissé de voir le nombre de candidats qui avaient envoyé leur dossier en l’espace de quelques heures. Donc rapidement : changement de technique ! J’ai  fait une liste de toutes les roadhouses du Northern Territory (car c’est dans cette zone géographique que la saison commençait au mois de mai). Je les ai appelé une par une. Ils étaient globalement aimables et souvent avec un accent improbable. Quelques-unes m’ont conseillé d’envoyer un email.

En seulement quatre jours nous avons trouvé notre roadhouse ! On a même dû choisir entre deux endroits ! L’autre était un cinq étoiles dans le désert mais avec une rémunération moins intéressante.

Troisième étape : Travailler en Australie

Tilmouth Well Roadhouse

Nous travaillons à présent dans une roadhouse du Northern Territory, à deux heures de route d’Alice Springs. Le site comprend une boutique, un restaurant, un bar, un motel, un camping, une station essence, une piscine, une piste de décollage/atterrissage et un espace pour le barbecue (c’est sacré ici).

Je travaille principalement en boutique qui fait également office de réception. Mon travail consiste donc à accueillir les clients qui souhaitent séjourner sur place ; surtout des personnes qui veulent prendre leur temps en vacances. Nous sommes situés sur la Tanami Track, un « raccourci » de 800 kilomètres. Cette route permet de traverser l’Australie dans la diagonale depuis Alice Springs… On a souvent des appels pour connaître l’état actuel de la route… vu qu’elle est en terre sur une distance ahurissante, son état varie en fonction de la météo… la plupart de nos petites voitures « made in France » ne tiendraient pas longtemps la route ici…

Piscine Tilmouth Well

La majorité de nos clients sont des aborigènes. Ils vivent dans des réserves alentours et font parfois une heure de route (voire plus) pour venir faire leurs courses… J’ai ainsi découvert une facette du fonctionnement du système australien ; l’Etat verse à ces populations une rémunération sur une carte nommée « Basic Card » leur permettant d’acheter tout ce qu’ils souhaitent à l’exception d’alcool, de cigarettes et de cartes de jeux (pour éviter les jeux d’argent). Cela fera l’objet d’un autre article…

La seconde partie de notre clientèle est faîte de travailleurs. Ils construisent actuellement une pipeline de gaz sur des distances immenses et séjournent plusieurs mois, le temps des travaux, dans notre roadhouse.

Notre clientèle est donc assez diverse entre les retraités voyageant tranquillement en camping-car ou en avion privé autour de l’Australie, des aborigènes venant faire leurs courses et des ouvriers pour qui le site est – comme pour nous – une seconde maison le temps de quelques mois.

Pour ce qui est du titre de l’article, Gilbert Grape est un de mes films préférés. Une belle histoire avec pour personnages principaux Leonardo Dicaprio et Johnny Depp travaillant justement dans une petite épicerie située dans un bled américain isolé…

Vous aimerez aussi :
Retour au temps de l’enfance
L’Australie, in the middle of nowhere

Share: